Y aura du soleil sur nos fronts / Et du bonheur plein nos maisons / C'est une nouvelle ère, révolutionnaire

Publié le par Jean-Claude Bernard

 

Album1 1109BASTILLE, 120 000 sympathisants et militants ! LILLE : 23 000 !!

Combien prochainement à LIMOGES, TOULOUSE, MARSEILLE ? Inexorablement, le Front de gauche mobilise. Et le tir nourri sans précédent des concurrents de tous bords à l’égard de notre candidat n’y changera rien !

 

Nous l'avons encore vérifié ce week end sur les deux marchés de Chambéry et dans le coeur historique sur la place Saint Léger samedi après-midi. La dynamique qui accompagne cette fin de campagne enthousiasme les nouveaux militants et redynamise les plus vieux. Les revendications du Front de gauche s’enracinent. L’argument « vote utile » cède du terrain surtout depuis que les écarts dans les derniers sondages démontent que la vague Le Pen s’est stabilisée à plus de 10 points derrière François Hollande alors que JLM est crédité de 15% d’intentions de vote.

 

Et ce ne sont pas les assemblées citoyennes régulièrement organisées depuis novembre passé, qui démentiront ce constat. A chaque fois, ce sont des nouvelles têtes qui nous rejoignent pour débattre, confronter et proposer.

 

Moins encore les collectifs de professionnels qu’ils soient de la culture, de l’éducation nationale  (collectifs d’historiens, de philosophes récemment) qui viennent grossir le rang des soutiens à la candidature de JLM.

Une enquête récente de l’IFOP révèle que la progression du front de gauche est particulièrement sensible parmi les 18-24 ans et les ouvriers non qualifiés.

 

Quelle responsabilité alors pour chacun des militants ou sympathisants à l’égard du devenir de ce mouvement dans les prochaines semaines et prochains mois ! Ce que le mouvement social a raté en 2005 ne peut plus, ne doit plus se reproduire. Le capitalisme financier et globalisé actuel se révèle incompatible avec la moindre notion d'intérêt général ou primauté du suffrage populaire sur la cupidité des actionnaires et des banquiers. Pour faire basculer le rapport de forces, l'action de masse, l'implication du plus grand nombre se révèle indispensable. Celle qui se manifeste de façon éclatante depuis quelques semaines ne peut pas passer à la trappe au lendemain des présidentielles et législatives. 

 Une question se pose alors : comment une telle dynamique peut s’ancrer dans la vie quotidienne, au-delà des échéances électorales, en permettant à ceux et celles qui nous ont rejoint  de devenir véritablement acteurs dans les choix politiques qui s’opèrent à  tous les niveaux de la vie publique ? Comment ne pas briser cet espoir ? 


Ce questionnement est central. Certaines organisations s’en préoccupent déjà. Il nous appartient de les rejoindre pour nous emparer de ce débat. Y répondre permettra de canaliser cette rivière devenue fleuve ! Ne pas le faire, c’est créer les conditions d’une désillusion qui conduira fatalement soit vers des explosions sociales ou pire, vers les mirages de l’extrême droite.

 

VITE LA REVOLUTION CITOYENNE, VITE LA VIème REPUBLIQUE !

 Album1 1106

Depuis le tournant de la rigueur en 1983, la social-démocratie avait réussi à convaincre bon nombre que les conflits de classe qui traversent notre société étaient dépassés. En réaffirmant la violence de ces antagonismes qui posent la question de la justice sociale, de la répartition des richesses, le Front de gauche est devenu un formidable vecteur. Celui de porter un projet qui transcende : replacer l’humain avant la finance. Celui de porter un discours de fraternité qui illumine toutes les forces de la gauche radicale. Ceux qui étaient à La Bastille, ceux qui rencontrent le peuple avec le programme du Front de gauche en main l’ont tous observé : on vient vers eux avec le sourire aux lèvres ! Et ça : ça fait du bien ! On ne pourra pas nous l'enlever, c'est inscrit dans nos mémoires. 

Et pour finir, un p'tit clin d'oeil à Marie Julie :

"... Y aura des jardins, d'l'amour et du pain / On s'donnera la main tous les moins que rien

Y aura du soleil sur nos fronts / Et du bonheur plein nos maisons

C'est une nouvelle ère, révolutionnaire ..."      

 

 

Publié dans humeur militante

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie-Julie 03/04/2012 23:25

Merci!
et dans la presse argentine:
http://www.pagina12.com.ar/diario/elmundo/4-190982-2012-04-03.html
Hasta la victoria siempre!